Rejoignez L'aventure épique de ce forum consacré au Manga Magi : The Labyrinth of Magic ♪
 

Partagez | .
 

 [ Donjon ]: La confiance doit se gagner avec le temps. [PV : Lain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fong Xiongzhu



Messages : 6
Date d'inscription : 13/07/2014
avatar
MessageSujet: [ Donjon ]: La confiance doit se gagner avec le temps. [PV : Lain]   Lun 14 Juil - 21:02





Il n'y a rien de plus pénible que de travailler gratuitement. De plus, cette chaleur étouffante n'arrange rien.

Je marchais d'un pas lent et lourd, sous ce soleil écrasant, jusqu'à rejoindre le village le plus prêt. Quoique village était un grand mot ; après tout, il n'y avait que six maisons et cela ne m'aurait pas surpris qu'on m'avoue que ces dernières étaient abandonnées...
Enfin. Je pouvais déjà apercevoir la grande tour au loin, entourée d'énormes torrents d'eaux : le donjon d'Haagenti, 48éme Démon, se trouvait là, à quelques pas. Ce dernier était apparu il y avait maintenant quelques mois de cela, mais, l'endroit est si désert que personne ne connaissait son existence. Par conséquent, le donjon était resté un mystère depuis tout ce temps.
Du moins, avant qu'un marchant ne repende une rumeur qui, étrangement, s’avérait exacte.

Après avoir périlleusement risqué ma vie pour traverser la mer et ainsi rejoindre l'étendu de terre où se trouvait le donjon, un doux frisson me parcourut le dos. Je leva alors les yeux devant l'énorme tapis de marche qui se trouvait devant moi. Je manquais de tomber à la renverse -il n'y avait aucune chance pour ce que mes jambes puissent me porter jusqu'à la porte.
Je pensais alors à rebrousser chemin car détrompez-vous, je ne m'intéresse guère au titre de roi et encore moins aux pouvoirs conférés par les Djinns. Non, mes intentions sont beaucoup plus profondes, et plus nobles ? Je suis ici pour la science.

Soudain une silhouette pénétra mon champ de vision, ce qui stoppa toutes mes pensées futiles. Un hommes se tenait à quelques marches, seul. L'observant plus en détail, je pouvais alors sentir une aura mystérieuse émanant de sa personne. Intéressant. De plus, seule une poignée de personne connaissait l'existence de ce donjon. Décidément, le destin est beaucoup trop aimable envers ma personne.

Je joignis alors mes mains, les camouflant dans les manches larges de ma tunique. Puis, d'un pas rapide et fluide, j’enjambais les quelques marches que me séparaient de l'homme. Un fois l'avais-je rattrapé, je m'empressais de me faire remarquer. Je toussotais -bruyamment- et lui adressa un large sourire, faux bien sur, mais dont j'étais le seul à en avoir le secret.

« _ Bien le bonjour voyageur~ ! Quel magnifique journée, n'est-ce pas ? »

Sautillant sur place, je l'observais d'un œil discret, à demi-ouvert. Cette journée s'annonçait amusante ; vraiment amusante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lain Heaven Maxwell



Messages : 7
Date d'inscription : 07/07/2014
avatar
MessageSujet: Re: [ Donjon ]: La confiance doit se gagner avec le temps. [PV : Lain]   Lun 14 Juil - 21:20

« From Knowledge Comes Power »



Voici quelque chose qui était on ne peut plus vraie pour mon cas. Je venais juste de livrer plusieurs enfants à un très riche commerçant, et même moi n'osais imaginer quelles atrocitées allaient subir ces jeunes enfants. Quand bien même il me fallait coûte que coûte les informations que ce riche porc détenaient. Comme j'étais depuis longtemps à la recherche d'une alternative à Malphas, qu'elle quelle soit, je m'étais résigné à le faire. En effet il m'avait promis de me donner la localisation d'un donjon très récemment apparu, selon les rumeurs, celui d'Haagenti, 48ème démon. Le choix était pour moi très vite fait, des enfants contre un nouveau Djinn. Au moment même où je déposais le corps endormis des enfants dans sa demeure, le vielle homme me tendit une carte avec la localisation de ce que je convoitais. Cependant, n'ayant même pas quitter sa demeure encore, que l'hurlement d'un jeune me transcenda l'esprit... Mon esprit n'était plus si insensible que ça puisque, alors que j'avais à peine quitter la chambre dans lequel ont m'avait demandé de laissé la '' marchandise '', j'entrais de nouveau mais beaucoup plus violemment ce coup-ci. Une longue épée tranchante à la main. Je ne voulais pas traumatiser d'avantage ces pauvres enfants que j'avais récupéré dans la journée dans les quartiers pauvres d'une ville proche que l'on m'avait indiqué. Premièrement, je tranchais d'un coup net la main posée sur le corps de l'enfant, et leur somma de partir m'attendre juste derrière la porte.

Enfin restait dans la chambre ce vieux fou, deux de ses gardes du corps et moi-même. A peine ai-je eu le temps de m'adressé aux enfants que les deux hommes me sautaient dessus. Ils n'étaient ni des magiciens, ni des utilisateurs de Djinn, il était donc très facile pour moi de m'en débarrassé. Après un vague échange de coups de poing, plusieurs membres tranchés au sol et une quantité inimaginable de sang, je me retrouvais donc seul avec l'homme le plus ignoble pour lequel j'avais travaillé. D'un geste rapide je commençais par lui briser les jambes, ainsi son corps s'effondra dans une douleur qu'il méritait... Je m'élevais dans sa chambre en m'appuyant sur un des épées de Malphas. Lui faisant face, je lui adressa quelques mots droit dans les yeux « Maintenant, tu vas souffrir pour expier tes pêchés. » Je créais aussitôt plusieurs centaines de lames minuscules qui venaient tendrement pénétrer chaque partie visible de son corps, mais esquiva tous points vitaux sensibles qui risqueraient de le tuer. La douleur ressentie alors par le défunt et la marre de sang qu'il en découlait justifiaient le puissant cris qu'il venait de pousser. Tout aussi rapidement, je prenais les quelques enfants que je venais de ramener cinq minutes plus tôt et m'en allais, avant que d'autres gardes ne m'appréhendent. Les pauvres étaient orphelins et quand bien même je les ramenais là où je les avais trouvés, il ne tarderaient guère à mourir. Je leurs laissa le choix, soit ils vivaient leurs vie libre, ou soit ils me suivaient dans un refuge où ils ne serraient pas maltraitées. Tous me suivirent.

Ainsi, le soir même j'arrivais à l'endroit indiqué par la carte. Chanceux, le défunt homme n'était au moins pas un menteur.... Je m'approchais en direction du donjon, entourés par de grands torrents d'eau. Au fil de ma progression je croyais impossible pour moi de rencontrer un deuxième démon aujourd'hui. Pourtant rien est impossible dans ce monde que des gens comme moi dégradent de jours en jours. C'est environ à la moitié des marches que je sentais une aura très obscure m'observer. Je me retournais instantanément, comme par instinct de survie et le regardais s'approcher de plus en plus à une allure assez rapide. L'homme était drôlement vêtu et ses longues manches camouflaient ses mains. Comme pour y dissimuler une arme mortelle. Je faisais autant confiance à cet inconnu qu'au diable lui-même.
Accompagné d'un large sourire, il fut le premier à parler «
Bien le bonjours voyageur~ ! Quel magnifique journée, n'est-ce pas ? ». Aussitôt je rétorquais à ma façon  « Si tu compte explorer se donjon, n'espère pas avoir le démon, il est à moi. Et tâche de ne pas me ralentir. »
Je n'hésitais pas une seconde, dès que j'avais atteint le haut des marches je continuais mon chemin en traversant presque mécaniquement le portail sans trop me soucier de la présence de l'autre, à l'allure plus que démoniaque.
Les ennuies n'avaient pas tardé à se montrer, et exploiter un donjon était aussi ennuyant que dans mes souvenirs. Non pas qu'un monstre tente de vous tuer n'est pas exactement ce que je préférais le plus dans ma vie. Après quelques minutes de marcher, une puissante secousse m'obligeait à me mettre en garde. A la suite d'une mauvaise impression, j’exécutais un rapide saut en arrière qui visiblement m'avais sauvé la vie. Ce tremblement rependait une étrange aura dans l'atmosphère déjà bien lugubre. L'impression ne tardait pas à devenir une réalité, une présence obscure remontait horriblement lentement des profondeurs de ce donjon... Quelle atrocité allait nous tenir compagnie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fong Xiongzhu



Messages : 6
Date d'inscription : 13/07/2014
avatar
MessageSujet: Re: [ Donjon ]: La confiance doit se gagner avec le temps. [PV : Lain]   Jeu 17 Juil - 11:35





Je grimaçais légèrement ; cet homme ne semblait pas vraiment heureux en ma présence. De plus, mon petit côté sympathique semblait plus le refroidir qu'autre chose. Aussi, je ne m'attendais nullement à une réponse de sa part. Et pourtant...

« _ Si tu compte explorer ce donjon, n'espère pas avoir le démon, il est à moi. Et tâche de ne pas me ralentir. »


Sa réponse n'avait rien d'agréable ou encore d'amicale.  
Alors comme ça, ce garçon voulait pénétrer dans ce donjon et s'emparer de Djinn ? Mon regard -pourtant si chaleureux- avait subitement changé. Moi, le ralentir ? En voilà une drôle d'idée. Je frémissais déjà d'excitation : il n'était pas question que cet homme revienne vivant, j'aurai le démon.

Ainsi, je montais les marches à mon tour, de ce même pas fluides et rapide qu'avant, puis observais l'énorme porte au dessus de l'épaule de l'homme qui se trouvait devant moi. Aussitôt avait-on gravit la dernière marche, que le donjon nous avala.

L'intérieur était tout aussi étrange que je l'avais imaginé. De temps en temps, des bêtes faisaient leur apparition mais malheureusement pour elles, après quelques attaques, elles disparaissaient.
J'observais attentivement l'homme en face de moi. Ses mouvements et ses gestes : il n'avait rien d'un débutant. Aussi, le fait qu'il s'agisse d'un réceptacle de Djinn me traversa l'esprit. Si c'était le cas, le tuer allait être beaucoup plus difficile que prévu.

Alors que j'étais perdus dans mes pensées meurtrières, une violente secousse retentit. Je bondis habillement vers un endroit sûr. Alors que je reprenais rapidement mes esprits, je déglutis légèrement. Une douce sensation parvint jusqu'à moi : les ténèbres. Je me redressais lentement et observa l'homme, qui malheureusement pour moi, avait réussit à esquiver l'attaque ennemis.
Ma déception fut de courte durée, car les problèmes n'arrivent jamais seul. En effet, de nombreux bruits de pas se firent entendre, et rapidement, un grand nombre de monstre fonçait jusqu'à nous. Ces monstres étaient plutôt différent de ceux croisés plutôt. Je m'éloignais rapidement afin de pouvoir avoir assez d'espace. Rapidement, je relevais mes manches, afin de me mettre en garde. Au même moment, le troupeaux de monstres semblaient prêt, et attaquèrent tous être inconnu au donjon.

Sans difficulté, je repoussais les ennemis, faisant dans un même temps attention à ne pas trop montrer mes capacités : il ne fallait pas que le réel ennemi sache que de quoi j'étais capable. De toute manière, il n'allait pas tarder à le savoir. J’agitais alors violemment mes bras, mettant à terre les monstres. Voyant leur nombre réduire considérablement, je me permis de jeter un bref regard à mon « camarade explorateur de donjon » et à son combat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lain Heaven Maxwell



Messages : 7
Date d'inscription : 07/07/2014
avatar
MessageSujet: Re: [ Donjon ]: La confiance doit se gagner avec le temps. [PV : Lain]   Jeu 17 Juil - 11:38

Cela faisait maintenant un bon bout de temps que l’inconnu et moi-même étions dans le donjon. De surprenantes choses pouvaient s’y dérouler, comme l’apparition de plantes carnivores ici ou là. Choses dont ma maitrise aux armes blanches me permettait de disposer relativement aisément. Mais à ce moment-là, je n’étais pas le centre du monde. En effet puisque je disposais d’un pion que je devais absolument sacrifier pour le bien de ma mission. Je ne connaissais ni son nom ni son origine. Peut-être était-il membre d’un groupuscule religieux ou encore était-il un haut dignitaire d’un pays peu connu. Ses vêtements troublaient au plus haut point mon jugement, plus tard je lui demanderai tous cela. C’est vrai, je n’avais pas le temps de rêvassé, ou du moins, le donjon ne m’en laissait pas le temps. Une horde de monstres venaient s’abattre sur nous. Visiblement dans l’optique de tous éliminés, ces monstres se divisaient rapidement en deux colonnes, une à mes trousses, une autre à la poursuite de ce moine étrange… Peut-être pour être plus à l’aise dans ses attaques, l’étrange homme prit de la distance avec moi, et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire il avait terminé son combat. Ses coups étaient tous rapides et puissants, c’était du combat rapproché de haut niveau comme on se l’imagine dans les contes. Quant à moi, je pris bien garde de ne pas dévoiler l’identité de mon Djinn, ni même ces pouvoirs, je n’ai eu recours qu’a une simple petite épée… Je devais me battre sans mon Full Equip Djinn et cela ne permettait pas de matérialiser correctement mes épées aussi facilement qu’à mon habitude. Les monstres aussi indescriptibles qu’ils étaient, tombés les uns après les autres et finissait même par émoussés ma lame. Afin de ne pas montrer plus de mes capacités, je déplaçais le combat dans l’angle mort du véritable adversaire, et me débarrasser des quelques monstres restant à l’aide de technique de corps à corps plutôt basiques, mais redoutablement efficaces.

Pour ne surtout pas risquer de me faire dépasser par l’inconnu, j’exécutais une performance acrobatique telle qu’il était possible de se l’imaginer afin de lui repasser devant. Un enchainement de sauts accompagné de rebondissement sur le quatrième mur du donjon, aussi fantaisiste cela puisse paraitre.  L’ambiance de départ avait repris ses droits, c’est-à-dire que l’autre meurtrier ambulant trainer derrière moi avec son grand sourire et obscurcissait l’air comme une éclipse assombrie le jour. Afin de ne pas laisser quelques questions en suspens que ce soit, je pris l’initiative.

Je faisais quelques pas en avant très rapidement, dégainait une nouvelle épée cette fois-ci largement capable d’être utilisé dans un combat sérieux, et tout en pointant le bout de la lame vers cet horrible individu, je m’exclamais
«  Bon, maintenant, dis-moi qui tu es, d’où tu viens, et la raison de ta présence ici. »  Voilà un questionnement dont j’avais le secret, une question pour quatre. C’est un gain de temps ! Quand bien même je me moquais de savoir tous cela, il était important que je sache s’il était un noble ou un ministre… Je suis sûr qu’avec son bras ou une autre partie de son corps je pourrai entamer des négociations avec sa famille ou son pays afin d’en tirer une belle rançon.

Mais le moment n’était absolument pas à la rigolade, s’il ne voulait pas répondre à mes questions, il n’avait d’autre choix  que de s’en prendre à moi. Cela engagerai inévitablement un combat et je devais bien m’y préparer… Son style de combat n’avait pas l’air d’être utilisé pour faire semblant.
Justement, son style de combat… Je me demandais si jamais je n’avais croisé de combattant tel que lui, la posture de ses bras avant de commencer un enchainement m’envahissait le cerveau avec une horrible sensation de Déjà-vu.
« Et comment se nomme ton art au combat ? »


Je détestais parler autant surtout pour de simples banalités, mais il me fallait absolument des réponses. Heureusement pour moi j’avais dès le début eu l’idée de recouvrir mon bras droit, c’est-à-dire celui qui portait mon gantelet. Quand bien même il lui aurai été possible de le voir durant le dernier affrontement, je ne pensais pas qu’il puisse en déduire quoi que ce soit de trop important, si ce n’est le fait que je possède un Djinn. Je conditionnais mon esprit et mon corps pour pouvoir réagir rapidement pour n’importe qu’elle réponse… Oral ou non. Cependant, quelque chose de plus dérangeant que lui nous envahissait…
Une vague de ténèbres surgissait soudain derrière moi. Comme j’étais de face avec l’inconnu, je comprenais rapidement qu’il s’agissait d’un autre problème venant du fond du donjon. Puis une autre. Encore une autre. Plus le temps passait, plus l’écart entre les impulsions de noirceurs était court, comme-ci quelque chose arrivait, ou peut-être était déjà là. Quoiqu’il en soit, je restais sur mes positions et ce ne serait pas une petite impression qui m’empêcherait d’avoir mes réponses aux questions que je venais de poser. Je lançais un regard probablement aussi sombre que ce donjon à l’inconnu, pour qu’il comprenne que rien ici ne me ferait changer d’avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fong Xiongzhu



Messages : 6
Date d'inscription : 13/07/2014
avatar
MessageSujet: Re: [ Donjon ]: La confiance doit se gagner avec le temps. [PV : Lain]   Sam 19 Juil - 21:35





Il ne se débrouillait pas trop mal. Il était agile et plutôt costaud malgré sa carrure. Certes- je suis très mal placé pour dire cela, mais il faut avouer que je ne m'attendais pas à ce que cet homme se débarrasse aussi facilement de tous ces monstres. Ce qui, disons-le très franchement, m'avais quelque peu attristé.

Ainsi, quelques instants plus tard, tout redevint à la normale. L'étrange combattant se précipita devant moi, refusant de se faire distancer.  Les positions restèrent les même : le combattant menant la danse, et moi, à ses talons. Je me fichais pas mal d'être premier ou pas- au contraire, j'aurais pu ainsi l'attaquer d'un coup de poignard dans le dos. Bien qu'il aurait été très peu probable que l'autre se laisse faire sagement...

Soudain, alors que je regardais vaguement le dos de l'homme, ce dernier se retourna à toute vitesse, brandissant sa lame contre moi. Mon éternelle sourire disparût l'espace de quelques secondes. J'entre-ouvris alors mes yeux, comme pour distinguer les réelles intentions de mon ennemis. Celui-ci s'autorisa alors à briser le silence, me posant une question.

« _ Bon, maintenant, dis-moi qui tu es, d’où tu viens, et la raison de ta présence ici. Et comment se nomme ton art au combat ?  »

-Ou plutôt quelques questions. Il s'agissait de parole à la fois directe et très efficace. Mais ne nous emportons pas. Et s'il voulait jouer à ce jeu, j'étais prêt à jouer l'homme mystérieux. De toute manière, il était hors de question de dévoiler mon identité.
Je poussais alors un léger soupire, légèrement moqueur et lui adressa un large sourire- comme à mon habitude.

« _Hé bien, hé bien... Voila une attitude plutôt arrogante... »

A mes mots, je bondis vivement en arrière. Bras et jambes écartés et tendus, points serrés, je m'étais rapidement mis en garde. Car si jouer n'était pas son but, et qu'en réalité il cherchait la bagarre, il allait être servis. Cependant, il était encore trop tôt... Ils n'étaient pas encore arrivés à la fin de ce donjon. Me débarrasser de lui ici et maintenant, ne me servirais à rien, sauf à perdre du temps.
Je fronçais alors les sourcils, quelque peu irrité face au dilemme. Seulement, ma défense se relâcha. Mon corps se releva et je passa alors une main dans mes cheveux, les caressant d'un mouvement rapide et saccadé- de la nervosité ? Sans doute. Je n'avais pas encore reçu d'ordre extérieur m'autorisant à tuer cet homme- et pourtant, j'en mourrais d'envie... Je grognais légèrement dans mon coin.

Tout cela ne me ressemblait pas. Je n'étais pas le genre de personne à se tracasser pour si peu. Aussi, je finis par croiser les bras devant mon torse et pencha ma tête. Les traits de mon visage -normalement si doux- devinrent brusquement sévères et j'observais désormais ce combattant d'un regard méprisant et froid. L'atmosphère était désormais hostile- presque palpable.

« _Et moi qui pensait que les paysans avaient quelques bases en politesse... Je me serais trompé ? »

Brusquement, cette expression dure et haineuse disparut, laissant une nouvelle fois place à un large sourire, toujours aussi faux. Montrer cette facette aussi rapidement, ça ne me ressemblait pas du tout. Je repris alors, calmement, d'un ton posé :

« _Voyons, ne sais-tu pas qu'il faut se présenter avant de demander le nom d'une personne ? »

Décidément, ce garçon n'arrêtait pas avec ces questions. D'un côté, je trouvais ça plutôt flatteur et d'un autre, je trouvais ça plutôt ennuyant. Tout ce temps gaspillé pour de vulgaires palabres... Du temps de perdu à jamais. Inutile d'insister, il n'y avait aucune raison qui me poussait à lui révéler autant d'informations.

« _Penses-tu vraiment que je vais te révélé- »

Une douce sensation me coupa dans mon élan. Une sensation de Chaos, beaucoup plus forte- plus délicieuse que celle que j'avais ressentit depuis que j'avais pénétré le donjon. Il ne faisait aucun doute, la fin du donjon était près.

Il n'y avait pas une minute de plus à perdre. Sans crier gare, je tapa violemment le sol du pied. Cette action n'avait qu'un seul but : écarter ce gêneur de mon chemin- ce qui fonctionna plutôt bien. L'homme commença alors à léviter. Enfin, comme un coup de vent, je m'élançais vers l'avant, laissant le jeune homme derrière moi. Pour l'instant il n'avait pas d'importance à mes yeux. Il fallait absolument que j'accède à cet endroit. Que je voie de mes propres yeux la puissance d'un des Djinns de ce monde. Aussi, l'étrange vagabond ne m'était plus d'aucune utilité- je pouvais le laisser périr dans ce lieu sombre.

Quelques monstres surgissaient encore, mais comme si la mort était à mes trousses, je les évitais, les laissant alors au guerrier que j'avais laissé derrière moi. Ainsi, je fus rapidement devant une porte immense sur laquelle était dessinée un drôle de pentacle. Je posais alors mes mains sur chaque porte, les poussant non sans difficulté. On dit cependant que les efforts sont toujours récompensés. Et on dit bien. En effet, la vue qui s'offrait à moi à cette instant était magnifique.

La salle était d'un ton dorée, dût aux nombreux trésors qui jonchaient les sols et les murs. Malgré toute cette richesse, je continuais d'avancer, jusqu'au centre de la salle, où était dessiné au sol, le même pentacle que sur la porte. Je me baissais, comme pour étudier ce drôle de dessin. Il fallait faire vite, l'autre n'allait pas tarder. Je fouillais alors du regard la pièce, jusqu'à ce qu'apparaisse devant moi une énorme silhouette bleue.

« Je suis Haagenti, djinn de ce donjon. Qui veux devenir roi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lain Heaven Maxwell



Messages : 7
Date d'inscription : 07/07/2014
avatar
MessageSujet: Re: [ Donjon ]: La confiance doit se gagner avec le temps. [PV : Lain]   Lun 21 Juil - 17:08

Cet homme était bel et bien le mal incarné. Plus que moi. Et mon instinct avait encore eu raison. Se méfier de lui comme du diable était modeste. Cette personne accumulée tous les défauts que je détestait du plus profond de mon âme… Ils ne savaient pas répondre aux questions. Il parlait pour ne rien dire, et surtout dissimulait sa véritable identité derrière ce grand sourire. Mais je le tenais, la pointe de mon épée pouvait à tout moment pénétrée son cœur et lui ôter cet abominable sourire. Mais ce fourbe l’était encore plus que ce que je pensais vraiment. Mais surtout puissant. Je pensais que ce démon était un très bon maitre en arts martiaux, et il était ! Je n’avais simplement pas songé à ce qu’il soit doublé aussi d’un très bon magicien.

Je le tenais, il était à portée de ma lame, mais sa vile magie me fît léviter quelqu’un instant. En tout cas assez longtemps pour le laisser s’échapper. Cela faisait longtemps que quelqu’un ne m’avait pas mis autant en colère, même si aucun indice sur mon visage ne laissait transparaitre mon état d’esprit. En plus de m’avoir baragouinés des réponses inutiles, il se moquait vraiment de moi. Il se moquait de moi en passant d’une expression à une autre, totalement opposées. D’un sourire à un regard sérieux. D’une posture de combat à une posture détendue. Il me sous-estimait, ou bien simplement cherchait-il à m’énerver. Quelques soit la réponse, il allait avoir ce qu’il méritait. La vague de démence indiquait que la fin du donjon était proche. L’ennemi l’avait compris, il se hâtait très rapidement en direction du Djinn, de MON Djinn.  Lorsque que je pus de nouveau poser les pieds au sol, il était déjà loin. Il venait de traverser une grande distance très rapidement, sans aucune technique particulière et avait laissé tous les monstres sur son passage derrière lui. Ces derniers ne sachant que faire, se retournaient contre moi. Je les tuerai tous. Lui avec son affreux sourire. Eux avec leurs horribles mâchoires dégoulinantes de bave… Tous venaient de signer leurs arrêt de mort en s’opposant un moi. Un candidat au Trône. Un utilisateur de Djinn, un conquérant de Donjon. Un Assassin.

Je posais ma main gauche sur mon épaule droite, et commençais avec mon bras droit à faire quelques échauffements, très rapide, pour préparer ce qu’il allait arriver. Mon gantelet, où résidé Malphas devenait incontrôlable, ma soif de sang était partagé par mon Djinn. Alors, je fermais les yeux et m’exprimais sur un ton sérieux, et d’une voix peu audible :

«  Pierces the Heaven et Splits the Earth ! Malphas…. »

A ces mots, en commençant pas mon bras, une magnifique tunique argenté recouvrée progressivement tout mon corps. D’abord mon torse, en même temps que mes jambes. La veste trainait derrière moi. Finalement le col, puis le bras gauche.

« Full Equip Djinn »


Peu importe la distance qu’il avait gagné en me faisait léviter, je pouvais l’atteindre avec une de mes lances. Mais je ne voulais pas qu’il gagne plus de temps, c’était avant tout une course au Djinn, et je ne pouvais pas non plus lui offrir ce Djinn. Malphas m’offrait la possibilité de voyager sur des courtes distances très rapidement, en créant une épée sous chacun de mes pieds et en les agrandissant à l’infinie. Évidement cela avait un cout considérable en magoi, mais le moment n’était pas à l’économie, mais à l’efficacité, ainsi je m’exécutais.
Très rapidement, la porte qui menait à la salle des trésors était à portée de vue, mais surtout, elle était déjà ouverte. J’espérais du plus profond de mon être ne pas arriver à temps. Impossible qu’ils puissent être allés si rapidement. Je pénétrais la salle en poussant nerveusement les portes et ce que je constatais soulagea mon âme. J’étais arrivé à temps. Mais à temps pour une seule et unique chose, tuer cet inconnu. Si lui dégageait une horreur de montre, la mienne était celle d’un tueur aguerri. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour ôter la tête de ce monstre, et ainsi soulager le monde de son sourire maléfique.
Je m’approchais lentement de lui, je pouvais voir d’ici son regard maléfique. Je pense qu’il avait très bien compris ce qu’il allait se passer. Le combat était maintenant inévitable, mais avant cela je devais clarifier les choses avec Haagenti.

«  Personne ici ne deviendra roi. Je suis déjà Roi. Et j’aurai ton pouvoir Haagenti. Attends juste que j’arrache à ce monstre le droit de vivre. »

Dès lors, la distance qui nous séparait était minime. Cela faisait extrêmement longtemps que j’avais pris un combat aussi sérieusement. La derrière personne digne d’intérêt que j’avais rencontrée été un esclave fanalis, et nous ne nous étions pas battus. Je m’approchais de lui en marchant, lui se tenait toujours au centre de la salle, me regardant du coin de l’œil avec toujours et encore ce même sourire insupportable.
En premier lieux j’invoquais une épée dans ma main gauche, classique, certes mais au tranchant mortel. Puis continuais dans ma lancée en invoquant une autre épée dans ma main droite. Puis une à côté de moi, sur la porte, sur les murs. Ainsi de suite, jusqu’à recouvrir le champ de bataille d’une centaine d’épées, toutes différentes de formes.

«  Ne rêve pas, tu ne seras pas capable de poser le doigt sur un de mes trésors. Ta magie pathétique ne marchera plus contre moi.  »


Ceci était la dernière chose que j’avais à lui dire. Sans plus attendre je m’élançais vers lui en lui envoyant les deux épées que j’avais en main, une en direction de la gorge, l’autre plus vers le torse. Elles ne servaient que de distraction. Pendant ma course, je saisissais deux nouvelles épées et une fois à portée de lames de mon adversaire, je tentais d’en finir avec un seul enchainement. Le premier coup, du bras droit, attaquait le flanc gauche de l’ennemi. Un autre coup suivait après, de bas en haut afin de blesser grièvement l’adversaire au torse voir même au visage. Un puissant enchainement qui nécessite une grande maitrise des armes blanches pour être réalisé, et un excellent niveau au combat pour être esquivé. Dans la théorie cela aurait dû me débarrasser de mon ennemi. La pratique allait être plus intéressante. Je languissais déjà de voir la réaction de mon ennemi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fong Xiongzhu



Messages : 6
Date d'inscription : 13/07/2014
avatar
MessageSujet: Re: [ Donjon ]: La confiance doit se gagner avec le temps. [PV : Lain]   Lun 4 Aoû - 17:11





J'observais calmement le Djinn. Haagenti, hein... Fort bien, son apparition venait de me certifier que j'étais bien au fond du donjon. Je lâchais alors un léger soupire soulagé- j'allais enfin pouvoir me reposer. Car oui, à la base, je n'étais pas là par plaisir, loin de là.  De plus, je n'avais aucune envie d'être roi. Sans oublier que j'étais dans l'incapacité d’acquérir le pouvoir de djinns. Malgré mon style de combat particulier, il ne faut pas oublier que je suis un magicien.

« _ Personne ici ne deviendra roi. Je suis déjà Roi. Et j’aurai ton pouvoir Haagenti. Attends juste que j’arrache à ce monstre le droit de vivre. »

Alors que je comptais donner une réponse, une voix me coupa. Je tournais légèrement la tête en sa direction- en réalité, je n'avais même pas à le faire,  je savais très bien de qui il s'agissait.. Poussant un soupire des plus profonds, je l'observais d'un regard plutôt haineux: j'étais réellement déçu de le voir en vie. Les monstres n'avaient pas fait leur boulot.
Remarquant l'hostilité de l'homme, je me mis rapidement en garde, bondissant en arrière. Le visage de l'inconnu avait quelques peu changé. Ce dernier semblait furieux- vraiment furieux. Était-ce de ma faute ? Sans doute. J'en fus honoré.
Je laissais échapper un petit rire moqueur, lorsque l'autre s'adressa au Djinn. Ce dernier ne semblait pas vraiment comprendre ce qu'il se passait. Il devait se douter que je n'étais pas un candidat au titre de roi. Mais, il ne semblait pas vouloir en dire un mot à l'autre réceptacle de djinn. Peut-être voulait-il assister à un combat ?!

« _ Tu as déjà Malphas. Sa puissance ne te suffit-elle pas ? Soit. Le vainqueur gagnera mon pouvoir.»

Le Djinn pris ses distances, observant alors de loin. Quant à moi, je restais sur mes gardes. J'observai mon adversaire qui s'armait de plus en plus. Bientôt l'intégralité de la pièce fut recouverte par ses lames. Je fronçais légèrement les sourcils. Il avait beau se servir du pouvoir d'un Djinn, c'était tout de même impressionnant. Malgré mes nombreux combats, je n'avais que très rarement croisé des combattant de sa trempe. Aussi, ce genre de spectacle me paraissait toujours étrangement épatant.

« _ Ne rêve pas, tu ne seras pas capable de poser le doigt sur un de mes trésors. Ta magie pathétique ne marchera plus contre moi.  »

Je repris quelques peu mes esprits, ne me laissant pas intimider par ce tour incroyable. Je penchais subitement la tête suite à la phrase de l'homme dont j'ignorais toujours l'identité.

« _ Pathétique ? »

Je haussais légèrement les épaules, un large sourire sur les lèvres. Cependant, ce dernier attaquait déjà, lançant deux lames en ma direction. Sans grande difficulté, je les lançais à l'autre bout de la pièce d'un simple mouvement de main. Soudain, une nouvelle lame vint s'abattre sur moi . Trop près. Je n'étais plus en mesure de l'esquiver avec mes compétences actuelles. Rapidement, je posais une main sur mon torse. Sans même prendre le temps de murmurer une formule, une violente onde retentit, envoyant mon corps contre le mur, sur lequel je posais mes pieds pour amortir le choc. Je me laissais alors calmement poser sur le sol.

« _ Peut être que ma magie est pathétique, mais elle m'est plutôt utile. »

Je lui adressais un petit sourire. Sans doute le dernier. Mon visage n'avait plus cette expression déplaisante, souriant : j'étais sérieux. Je retirais le large vêtement qui recouvrait mon corps : mes bras étaient désormais nus. J'étais également vêtu d'une tunique. Celle-ci était rouge, d'un style chinois et m'arrivait sur des genoux . Ainsi qu'un pantalon noir souple qui recouvrait le tiers de mes jambes.
Dorénavant, j'allais pouvoir bouger librement.

C'est ce que je fis. Sautillant rapidement sur place, je m'élançais vers mon adversaire. Je frappais de ma main droite, doigts tendus, visant alors son plexus solaire. De ma main gauche, je m'attaquais plutôt en dessous de sa pomme d'Adam. Ces attaques avaient pour but dans le pire des cas de l'immobiliser et dans le meilleur de le tuer. Aussi, mes mains étaient chargées de magie de son, afin de causer beaucoup plus de dégâts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [ Donjon ]: La confiance doit se gagner avec le temps. [PV : Lain]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[ Donjon ]: La confiance doit se gagner avec le temps. [PV : Lain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [HOT] Le problème avec le temps c’est qu’il finit toujours par s’écouler. ▬ Jéricho Stride. **
» aller !!On rigole un peu avec ce temps maussade..
» On finit par s'habituer à tout ☆ Terminé
» Bestiaire du donjon {Personnages}
» L'amitié c'est comme un oiseau, avec le temps c'est de plus en plus beau. [PV: Nuit d'Azur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI : Kyokudai Mahou |RPG| :: ... Goes to the Adventure ! :: Balbadd-