Rejoignez L'aventure épique de ce forum consacré au Manga Magi : The Labyrinth of Magic ♪
 

Partagez | .
 

 F E L I N E — “ you’re gonna hear me roar ” || FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Féline



Messages : 22
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 22
MessageSujet: F E L I N E — “ you’re gonna hear me roar ” || FINI   Jeu 17 Juil - 21:20



Féline




۞ Fiche d'identité ۞
Age : 18 ans, environ.
Orientation : ne s'est jamais posé la question.
Rang : Fanalis -pure sang-.
Groupe désiré : Vagabond -pour le moment ; susceptible de changer par la suite-.
Fiche Technique : lien fiche technique



Physique


Rouge. C'est la première chose qu'on remarque chez elle, sitôt qu'on la croise dans la rue et que le regard se fait happer malgré lui par cette teinte singulière qui l'empêche de passer inaperçu, ou qu'elle aille. Ses cheveux sont couleur carmin, longs fils de fée emmêlées qui retombent le long de ses épaules et viennent balayer son dos, le plus souvent disciplinés comme elle le peut et attaché à l'aide d'un simple lien de cuir pour ne pas se retrouver gênée dans ses mouvements, laissant seulement quelques mèches caresser son front.

Rouge, encore. Comme ses yeux. D'une teinte différente toutefois, plus lumineuse et moins sombre que sa tignasse bordeaux, et tirant vers le carmin, une couleur superbe mais s'assombrissant toutefois sous l'effet de la colère tel un brasier brûlant lorsque les émotions négatives s'emparent du cœur de la jeune fille.

Des prunelles sanguines qu'elle déteste pourtant cordialement, peu importe qu'on lui dise le contraire, car trop expressif, trop traîtres. Quelconque émotion à laquelle la jeune fille est proie, et ses yeux le révèlent, foutus miroir de l'âme qu'ils sont. Peu importe qu'on lui dise qu'ils sont magnifiques, Féline s'en fout, Féline ne les aime pas parce, surtout quand ils brillent sous le reflet des perles d'eau salée qui débordent parfois – trop souvent à son goût – et dévalent ses joues pâles qui ont trop longtemps souffert du manque de soleil.

Rouge, toujours. Comme ses lèvres fines, asséchées par la chaleur et le voyage sur les routes poussiéreuses, qui se tordent dans des moues hésitantes, tentatives enfantines de grimacer quelques sourires. Rouge oui, mais pas que. Blanc aussi, comme sa peau, pâle et laiteuse, qui n'a pas suffisamment connue les rayons du soleil – cependant, elle prend soin d'y remédier maintenant. Son corps est maigre, carencé presque – manque de nourriture, manque de soins. Cependant, elle n'est pas faible, loin de là même.

Dégingandée, oui, mais résistante toutefois grâce au sang de ses ancêtres qui coulent dans ses veines. Des jambes solides, fortes et ancrées sur terre avec une rage de vivre. Pieds nus, toujours. Elle ne porte pas de chaussures, elle n'en a pas besoin, ses pieds sont solides et résistent à tout, peu importe les distances parcourues ou le sol couvert d'épines et de débris qu'elle foule.
Caractère


Féline ? C'est une bête, un animal. Non sérieusement en plus. La jeune fille ne réagit pas comme un être humain civilisé, avec elle tout marche à l'instinct. Sa logique des plus simplistes à d'ailleurs de quoi dérouter même les plus grands érudits de ce monde qui se compliquent pourtant bien la vie pour pas grand chose au final. Ne connaissant pour ainsi dire rien à la vie – mais alors vraiment rien hein ; elle sait même pas comment on fait les bébés – elle agit la plupart du temps sans vraiment réfléchir, suivant ses sens et son intuition, ce qui l'amène parfois dans des situations délicates par ailleurs.

En effet, si la demoiselle se révèle assez peu bavarde avec les gens en général, cela ne l'empêche pas, quand elle décide de l'ouvrir, de dire tout ce qui lui passe par la tête, sans la moindre délicatesse ni même prévenir au préalable. Après tout, Féline n'a honte de rien, elle dit ce qu'elle pense, elle mâchonne les choses qu'elle ne connait pas pour savoir si ça a bon goût, elle renifle les gens pour déterminer si elle les aime ou non, elle peut finir nue au beau milieu de la rue que cela ne la dérangera pas le moins du monde.

Féline, elle aime les animaux, elle sait pas trop si elle aime les humains par contre, du coup elle se méfie la plupart du temps de ses semblables. Naive certes, mais dépourvue d'instinct de survie ? Non sûrement pas, tout le contraire même c'est la seule chose qui la maintient en vie depuis toutes ces années d'insouciance. Féline dors dans les arbres, peu survivre toute seule dans une jungle ou un désert, par contre lâchée la dans une grande citée et en deux secondes elle a déjà foutue un bordel monstre. Pas douée la gosse.

Féline, c'est un fauve. La gamine, elle est maigre et fait toute fragile, elle a l'air d'une proie facile en plus avec son air un peu paumé et ses réactions décalées, ouais elle a l'air … jusqu'à ce qu'on comprenne que Féline est une Fanalis. Elle porte les couleurs de son peuple dans sa chevelure et ses iris, fièrement, comme un étendard. Et elle fait honneur à son peuple, la petite. Surtout quand, d'un simple coup de pied, elle détruit un mur de trois épaisseurs de briques.

D'ailleurs la demoiselle, élevée pour se battre après tout, ne se gêne pas pour faire usage de ses talents de combattante à mains nues à tord et à travers. Communication ? Parlementer ? Connait pas. Féline réfléchit avec ses poings, pas besoin d'aller s'embêter à tergiverser des heures au moins. La peur, ce genre de choses futiles, elle ignore. Maintenant qu'elle est libre, qu'elle n'a plus de barreaux devant elle pour lui barrer le chemin, rien ni personne ne peut arrêter Féline dans son élan, laquelle fonce à l'aveugle et tête baissée.

Féline c'est un chaton. Maladroite, abandonnée et délaissée, qui se cherche un peu, sans trop savoir dans quelle direction elle doit partir. Perdue sur les routes de l'existence, naïve petite chose qui ignore tout, même certains sentiments. Elle aimerait bien rentrer chez elle, là bas au loin, même si elle n'a aucune idée de comment faire. En attendant, elle avance à l'aveugle, pas trop pressée non plus. Après tout elle a le temps.

Tant qu'on n'essaie plus de l'enfermer – ces dernières années passées lui ont tout de même laissé des souvenirs peu agréables et une claustrophobie assez sévère qu'elle ne contrôle pas du tout et qui ressurgit parfois dans les pires moments. Difficile de calmer la bête acculée dans ses moments là, car à moins d'être une personne en qui elle a toute confiance et qui saura apprivoiser le fauve, Féline risque plus de mordre et de griffer que de s'apaiser.

Histoire


Le vieux Rafiki en avait vu, des choses surprenantes dans sa vie. Forcément, être marchant ambulant, ça permet de voyager, de voir du pays et des gens. Toutes sortes de choses même, des plus incroyables au plus terribles vu comment ce foutu monde ne tournait pas rond. Et pourtant, en plus de trente ans de profession, c'était bien la première fois qu'il voyait un truc pareil.
Il avait manqué de faire une crise cardiaque en la voyant débarquer comme ça. Elle avait surgit dans son dos comme une ombre, sans faire de bruit. Il avait crû s'évanouir de terreur sérieusement, surtout en voyant son état. Rouge. Des pieds à la tête avec tout ce sang sur elle. Bon, après l'avoir essuyé, il s'était avéré que ses cheveux étaient naturellement de cette couleur et non pas imbibé comme il le pensait. Et l’hémoglobine séchée sur ses vêtements n'étaient pas uniquement à elle apparemment – ce qui n'était pas plus rassurant pour autant.
Il faisait probablement une erreur en l'invitant dans sa caravane, mais la gamine avait l'air tellement paumée qu'il n'avait pas put s'en empêcher. Et puis, un voyageur qui avait faim était toujours le bienvenu sous son toit. Voilà pourquoi il avait servit un repas chaud à la jeune fille venue de nul part, après l'avoir nettoyer un peu pour lui rendre un aspect présentable. Assis en face d'elle, le vieux Rafiki regardait l'enfant manger – quoique le terme dévorer serait plus approprié ici – sa pitance comme une sauvage affamée... ce qu'elle était à vrai dire. Elle n'avait même pas jeté un regard aux couverts, se servant directement avec les mains, comme si elle ignorait à quoi ils servaient.

— … Et donc, d'où tu viens en fait gamine ? C'est quand même dingue cette affaire, tu débarques comme ça de nul part ! La peur que j'ai eu en te voyant moi, le vieux Rafiki, il a bien faillit devenir feu Rafiki !
— Je sais pas. De là-bas.
Haussement d'épaules. Elle désigne une direction de son doigt, avant de replonger sa main dans le plat de semoule et de se servir à pleine poignée, suçotant les graines qui restent collées à ses doigts. Il fronce les sourcils.
— L'Ouest ? C'est tout, tu sais rien d'autre ? T'as pas un nom de ville, une maison dont tu te souviens ?
— Je sais pas. Avant j'étais dans la cage, avec les autres. On restait dedans tout le temps, sauf quand on sortait pour jouer dans le sable, entre nous ou avec les animaux. J'aimais bien, même si parfois je me faisais mal.
Il se sent mal soudain. Une cage, les autres ? Jouer dans le sable … il a peur de comprendre, en partie du moins. Des jeux oui, certainement. Des jeux qui se finissaient généralement dans le sang et la mort, ce qui expliquerait son apparence, entre autre. Et elle en parle avec un tel détachement ...
— T'étais une esclave... bon sang, pauvre gosse. T'es plus jeune que mon fils cadet, pourtant.
— Esclave ? Je sais pas. Le Grand Rouge qui Fait Peur a dit que j'étais une Fanalis. Comme lui. Je suis pas trop sûre de ce que c'est par contre.
Il écarquille les yeux. Une Fanalis … oui ça expliquerait ses yeux rubis et sa chevelure bordeaux. Ainsi que le fait qu'elle ait pu survivre dans une arène de combat malgré son jeune âge. Il la regarde, songeur, tandis qu'elle croque dans un os de poulet, rongeant même l'os. Ce sont des dents ou des crocs qu'elle a ?
— Tu sais pas grand chose on dirait … Et c'est qui ce « Grand Rouge » d'abord ?
— Le Grand Rouge, c'est le plus fort ! C'est lui qui nous a fait sortir, il a cassé tous les murs sur notre chemin. Il était arrivé après moi, y a pas longtemps, mais il était super gentil avec moi, même s'il faisait peur aux autres. Il est grand et il a les cheveux rouges. Je voulais venir avec … mais il a dit non. Il a dit qu'on se reverrai plus tard, si le Destin le veut. J'ai pas compris pourquoi il parlait de lui, je le connais pas moi ce 'Destin'. Mais j'espère qu'il sera d'accord. Sinon j'le frappe.
C'est comme parler avec un gosse. Elle ne sait rien. Elle s'exprime comme une enfant. Elle est une enfant à vrai dire, même si son corps est presque celui d'une femme. Rafiki soupire. Honnêtement il ne sait pas quoi faire d'elle. Pas quoi lui dire non plus. Elle a pas l'air bien méchante, c'est sûr, pour autant elle est parfaitement capable de lui briser la nuque simplement avec son petit doigt, c'est certain même. Drôle de gamine, drôle d'histoire. Elle semble ne pas avoir conscience elle-même de la gravité de ce qu'elle a vécut. Était-elle réellement dans une « cage » durant toutes ces années, traitée comme un vulgaire animal, une bête de foire tout juste bonne à sortir dans l'arène et à se battre avec ses poings et ses crocs jusqu'à ce que l'adversaire tombe, raide ?
Pauvre gamine, pauvre histoire. C'est pourtant comme ça pour beaucoup et tous ne réagissent pas pareil à une vie d'esclave de combat, servant à divertir les riches qui rient de ces massacres organisés. Rafiki la regarde et ne peut s'empêcher de sourire en la voyant lécher le fond du plat pour ne pas laisser ne serait-ce qu'une miette. Attachante, tout de même. Et puis il ne peut pas la laisser repartir comme ça, avec ses guenilles et ses blessures non traitées. Surtout qu'elle n'a pas l'air d'avoir la moindre idée d'où aller exactement, s'il la lâche dans la nature maintenant, elle est capable de retourner à la vie sauvage et de renier définitivement la civilisation, animal qu'elle est. Ouais, il peut bien l'aider un peu. Puis elle est mignonne quand même, malgré tout.
— Eh gamine. T'as un nom au moins ?
Yeux qui brillent. Elle relève vivement la tête vers lui, sourire aux lèvres, le visage barbouillé de sauce et de miettes de pain.
— Oui ! Ça je m'en souviens !
Elle bombe le torse et se frappe le cœur du plat de la main.
— Je suis Féline !

Féline oui. Un prénom, une identité, c'est tout ce qui lui reste de son passé. De sa vie d'avant, d'il y a longtemps. Elle se souvient plus bien, ses souvenirs sont trop flous, trop lointains. Elle a oublié les visages, les noms et les lieux. Cependant, quelques fragments de mémoire lui restent, enfouis au fond d'elle et qu'elle peut aller rechercher dans ses rêves, sous forme de sensations.
Féline se souvient de bras chauds et protecteurs – ceux de sa mère, elle le sait, même si elle ne saurait dire pourquoi elle peut l'affirmer ainsi sans preuve – du sentiment de sécurité et de protection qu'elle ressentait en se blottissant dans ces bras et en posant la tête contre une douce poitrine pour entendre les battements de cœur apaisant de l'être aimé. Féline se souvient de la caresse des brins d'herbes sous ses pieds tandis qu'elle court et virevolte, le parfum des terres sauvages, le souffle du vent sur son visage ; unique.
Alors non, Féline ne saurait pas dire d'où elle vient, ce qu'elle a vécut précisément durant toutes ces années, où elle était, ni même ce qu'elle est réellement. Le passé est le passé. Regarder en arrière ne sert à rien, c'est bon pour les faibles. Féline n'est pas faible, elle n'a plus de chaînes aux pieds, plus de barreaux pour la stopper. Alors elle avance, même si elle ne sait rien de la vie, ni de ce monde, encore moins sur ses mystères et ses bouleversements récents.
Tant pis, Féline trace son chemin, apprends sur la route ce qu'on veut bien lui enseigner et cherche, inlassablement à trouver sa place. Elle aimerait bien retrouver le Grand Rouge aussi. Comment a-t-il dit qu'il s'appelait d'ailleurs, en vrai ? Ah oui Rajah. Peut-être qu'ils se croiseront de nouveau, qui sait … Elle voudrait pouvoir le remercier, après tout sans lui, elle ne saurait même pas ce qu'est la liberté. Et alors il pourrait lui parler, encore une fois, de ce pays qui est le leur.



۞ Derrière l'écran ۞
Prénom/pseudo : Epine
Age : assez vieille pour être ton arrière-grand-mère /pan/.
Comment as-tu découvert le forum ? : j'ai suivi les gouttes d'eau qui tombaient du torse de Makoto 8D
Qu'en penses-tu ? : j'aime bien il est plutôt prometteur, j'espère qu'il grandira ce petit poussin !
Des idées pour l'améliorer ? : peut-être ajouter des explications sur l'Univers (comme les djinns, l'histoire des pays...) et les différents Groupes dans la section réglement et contexte ? même s'il paraît évident que ceux qui viennent s'inscrire connaissent Magi, des rappels écrits ne font jamais de mal! (pardon si je dis des betises me frappez pas D8)
Autre chose ? : je sais je sais, que Féline n'a pas de nom, ce sera justifié dans l'histoire, j'espère que ça ne dérange pas trop d'ailleurs sinon dîtes le moi! LOVE LOVE





Dernière édition par Féline le Ven 18 Juil - 21:10, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kurokonobasuke.forums-actifs.com/u62

Bambi Moringa



Messages : 30
Date d'inscription : 16/07/2014
MessageSujet: Re: F E L I N E — “ you’re gonna hear me roar ” || FINI   Jeu 17 Juil - 21:24

MSOEIRJTMORIJTOMJJ. YOU. ME. BED. NOW. ♥.
Et je n'aurais qu'une chose à ajouter;
Féline a écrit:
Autre chose ? : je sais je sais, que Féline n'a pas de nom, ce sera justifié dans l'histoire d'ailleurs, j'espère que ça ne dérange pas trop d'ailleurs sinon dîtes le moi!
...On s'en fout on va se marier DONC BON *FUIT* (pardon)(je t'aime).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féline



Messages : 22
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 22
MessageSujet: Re: F E L I N E — “ you’re gonna hear me roar ” || FINI   Jeu 17 Juil - 21:35

HAAAAAN OUI OFF COURSE J'ARRIVE CHERI ♥
uhuhu a peine le temps de poser mes bagages que tu me sautes dessus grand fou va !

oui voilà on s'en fout, dans pas longtemps je porte ton nom donc bon ... (et je t'aime aussi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kurokonobasuke.forums-actifs.com/u62

Titus Alexius

۞ MAGI ~ Emperor of Reim

Messages : 46
Date d'inscription : 07/07/2014
MessageSujet: Re: F E L I N E — “ you’re gonna hear me roar ” || FINI   Jeu 17 Juil - 21:45

Bienvenu... Une fanalis en plus, c'est Mû qui va être heureuse ! ahah, sinon pour ta remarque, je pense que le contexte décrit relativement bien l'univers de Magi et en rappelle les grandes lignes. Pour ce qui est des Djinns, je ne pense pas qu'approfondir leur explication déjà existante soit utile, puis on risquerait de spoil... Enfin, comme tu le dis il serait peut être judicieux de définir les Groupes ! Merci pour l'idée !
Quoi qu'il en soit, bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Féline



Messages : 22
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 22
MessageSujet: Re: F E L I N E — “ you’re gonna hear me roar ” || FINI   Jeu 17 Juil - 22:03

Merci Titus ♥

ouiiiii pardon pour la remarque, j'ai lâché ça sans trop réfléchir ni même regardé plus attentivement , désolé >w< (han par contre si j'ai quand même réussi à sortir un truc intelligent dans le lot, j'suis contente ! /pan/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kurokonobasuke.forums-actifs.com/u62

Titus Alexius

۞ MAGI ~ Emperor of Reim

Messages : 46
Date d'inscription : 07/07/2014
MessageSujet: Re: F E L I N E — “ you’re gonna hear me roar ” || FINI   Jeu 17 Juil - 22:09

Pas de problème, grâce à Moringa nous avons pu corriger une erreur. N'hésite pas à dire tout ce qui te passe par l'esprit sur le forum, de bon mais surtout de mauvais. Que l'on puisse corriger !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mû Alexius



Messages : 53
Date d'inscription : 07/07/2014
MessageSujet: Re: F E L I N E — “ you’re gonna hear me roar ” || FINI   Ven 18 Juil - 11:40

COOOPINE !--

humph. Bienvenue à toi Fanalis, j'espère que tu te plaira ici. Si tu as des question n'hésite pas. Il en va de même pour tes idées !
Je rejoins ton avis et celui de Titus pour les groupe. :')

(P.S : Vive les muscles- x'D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyoukudaimaho.forumgratuit.fr

Féline



Messages : 22
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 22
MessageSujet: Re: F E L I N E — “ you’re gonna hear me roar ” || FINI   Ven 18 Juil - 12:44

YEAAAAAAH MÛ ♥
MERCI & OUI VIVE LES MUSCLES

#messageinutilepardon#

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kurokonobasuke.forums-actifs.com/u62

Féline



Messages : 22
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 22
MessageSujet: Re: F E L I N E — “ you’re gonna hear me roar ” || FINI   Ven 18 Juil - 21:10

DP PARDON

bon ben voilà, petit up pour signaler que j'ai fini ma fiche. j'espère que l'histoire conviendra malgré le format assez .... particulier du truc, j'en conviens. *serongelesonglesnerveusement*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kurokonobasuke.forums-actifs.com/u62

Mû Alexius



Messages : 53
Date d'inscription : 07/07/2014
MessageSujet: Re: F E L I N E — “ you’re gonna hear me roar ” || FINI   Sam 19 Juil - 12:28

Alors j'ai tout lu, et ça me convient parfaitement- tu es officiellement validée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyoukudaimaho.forumgratuit.fr

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: F E L I N E — “ you’re gonna hear me roar ” || FINI   Aujourd'hui à 1:28

Revenir en haut Aller en bas
 

F E L I N E — “ you’re gonna hear me roar ” || FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La récomprense de Niko Bellic ( Terminé )
» Fini pour moi
» Lè yo touye ti kochon kreyòl yo, yo fini ak klass peyizan yo.
» Un diner presque parfait [Agni et Cassi] [fini]
» La folie des BAM ! [FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGI : Kyokudai Mahou |RPG| :: ... An Adventurer ... :: Présentations :: Présentations Validées-